Archives mensuelles : janvier 2013

Antartique: Les secrets du Lac Vostok

Vostok

Crédit photo: dédélagodasse.com

-55 C. Température moyenne annuelle.
Blanc. Ici le blanc domine. Le blanc est roi. C’est le blanc qui tue.
 
Nous sommes à Vostok en Antarctique. L’endroit le plus froid de la planète. En 1983, la station russe du même nom a enregistré -82,3 C. Oubliez le pique-nique et le camping ! 
Grand comme le lac Ontario, le lac Vostok repose à quelques 4 kilomètres sous la calotte polaire du continent. Le continent de l’extrême. Celui-ci est le plus grand des 140 lacs subglaciaires du continent blanc.
 vostok 2
Pourtant cela n’empêche pas des équipes russes de s’affairer sur place. La station russe Vostok est érigée près du lac du même nom. Mais qu’est-ce qui attirent tant ces scientifiques par un froid pareil ? Ce lac, unique au monde, représente un vrai défi pour la science. On estime son âge à environ 15 à 20 millions d’années. Complètement isolé de l’extérieur, on estime qu’il recèle une vie unique que l’on ne retrouverait pas ailleurs sur le globe. Un lac fossile. Un endroit inaltéré. Encore vierge et sans contact avec l’air, une vie primitive pourrait encore exister dans ses profondeurs. Une vie semblable à celle existant à la naissance de notre planète. Imaginez, les scientifiques pourraient découvrir le commencement de la vie tel qu’il était au début. Inouïe !
 
Mais des précautions s’imposent. On doit creuser la calotte glaciaire, certes. Mais encore faut-il le faire sans contaminer cet endroit avec nos bactéries et microbes. Voilà 20 ans que les Russes forent cet endroit dans le but d’atteindre le lac. 
 
Le 7 février 2012, une annonce est faite. On a atteint le lac Vostok. Enfin. Fébrilité chez les scientifiques russes. Les premières analyses du lac déçoivent. L’eau est presque pure. Moins de 10 bactéries par millilitre d’eau. Mais on ne parle ici que d’un échantillon de surface.
En est-il autrement dans les bas fonds ?
 vostok (1)
Mais que pourrait-on trouver dans ces eaux anciennes ? 
 
Les scientifiques espèrent découvrir les mêmes conditions qu’il pourrait exister sur Europa, la 6e lune de Jupiter. Les conditions pourraient être similaires. De plus, on a déjà découvert des formes de vie jusqu’ici inconnues dans les abysses sous-marines à des profondeurs où l’on ne croyait pas la vie possible. Pour l’humain, la vie ne pouvait exister à ces profondeurs, avec la pression et l’absence de lumière.
 
Or, pourquoi une forme de vie inconnue de l’Homme n’existerait-elle pas dans ce lac intact ?
 
Plus invraisemblable encore le Daily Mail indique que les Nazis auraient ensevelis sous la glace du continent blanc à la fin de la deuxième guerre mondiale les restes d’Hitler et de sa femme Eva ainsi que des documents secrets du Führer. Un sous-marin aurait accosté au Pôle Sud, plusieurs mois après la capitulation de l’Armée allemande. Son équipage aurait construit un sous-sol de glace dans lequel seraient stockées plusieurs archives nazies, dont les fameux documents secrets d’Adolf Hitler. Les restes du Führer et de sa compagne Eva Braun auraient même été transportés en Antarctique dans l’espoir d’un clonage à partir de leur ADN.
 
Mythe ou réalité ? Je tends personnellement pour le premier.
 

 
Il sera intéressant de suivre les résultats de ces recherches. De grandes surprises nous attendent peut-être.
 
 

Le secret des pyramides révélé ?

Pyramids

Nouvelles révélations stupéfiantes sur la construction des pyramides d’Égypte

Depuis tous les temps, l’homme s’est intéressé à la construction des pyramides égyptiennes. Plusieurs documents et ouvrages sérieux ont été publiés jusqu’à maintenant. Plusieurs théories s’affrontent. Qu’on soit archéologue, égyptologue, physicien ou autre scientifique, chacun y va de sa propre croyance.

Mais qu’en est-il vraiment ? Tout le monde est catégorique sur un point: avec la technologie actuelle, on ne peut reproduire ces monuments tel qu’on les connaît maintenant. La précision de l’orientation cosmique de celles-ci ajoutée à la qualité de la construction qui a permis aux pyramides de résister aux nombreux séismes depuis cette époque laisse sans voix. English: Pyramides of Giza Русский: Пирамиды н...
J’ai eu l’occasion de lire plusieurs ouvrages sur ces constructions mystiques. La plupart nous informent que des ouvriers ont érigé à la dure ces ouvrages gigantesques. Tirer des blocs de quelques tonnes sur une pente à faible dénivellation m’a toujours laissé songeur. 
 
Mais voilà qu’un autre document fait son apparition. Deux de mes collègues m’ont partagé ce lien qui nous mène à un film très bien documenté. Les nombreux scientifiques interviewés appellent à une démarche sérieuse et rigoureuse. Ce film, quoique long, m’a ouvert les yeux sur une toute autre vision de ce phénomène. À vrai dire, il m’a jeté par terre. Les nombreuses révélations décrites apportent un éclairage nouveau. 
 
 On y découvre que les bâtisseurs connaissaient déjà certaines données mathématiques importantes. La précision rigoureuse de la construction fait appel à des connaissances insoupçonnées pour les gens de l’époque. Ce film est très bien fait. Je vous encourage vivement à le visionner et en à tirer vos propres conclusions. Mais la similitude de ces monuments avec d’autres constructions semblables ailleurs sur d’autres continents m’ont laissé perplexe.
 
Or, qui a donc construit ces pyramides ? Et pourquoi ?

Ce film bien documenté me laisse perplexe à certains égards. J’ai de la difficulté à adhérer à la constance Pi et du Nombre d’Or dans l’ouvrage. Le Nombre d’Or se retrouve dans toute la Nature. Rien d’exceptionnel là-dedans. On peut faire dire ce que l’on veut aux nombres. Je le sais, je suis gestionnaire ! Mais en dépit de quelques bémols,  j’ai trouvé la réalisation de ce film bien ficelé et cohérent.

Le film nous amène à croire à une force supérieure et ancienne. Certains y verraient peut-être Dieu. Pour ma part,  j’y vois plutôt la trace de civilisations avancées et disparues. Le film nous démontre certaines causes probables de l’extinction de ces civilisations. Ce qui pourrait aussi laisser croire à la même destinée pour le règne des dinosaures. 
 
Pourquoi l’humanité ne serait-elle pas un cycle ? Tout comme l’Univers ? 
 
Pour ma part, l’intrigue des pyramides demeure. Mais de nombreux faits apportés alimentent encore ma réflexion.