Archives de Catégorie: Astronomie

Au Commencement était le…Big Bang? Vraiment?

http://thumbs.media.smithsonianmag.com//filer/18/4d/184dc556-e293-4acb-88ce-bafdb0d17c9a/skys-the-limit-big-bang.jpg__800x600_q85_crop.jpg

Au Commencement était le Big Bang, théorie révolue?

Il y a des lustres déjà que je n’avais pas publié un article. Je sais et prière de ne pas me lancer de pierres! Pour ceux qui craignaient (si c’était le cas!) que j’avais abandonné ce blog, détrompez-vous! Le travail, le changement de carrière, le temps etc…La vie quoi!

Mais me revoilà…

Aujourd’hui j’aborde le sujet d’un article récemment paru sur Atlantico le 5 janvier dernier. Selon cet article, les récentes découvertes, on parle davantage d’hypothèses que de découvertes ici, portent à croire que le Big Bang ne serait pas le commencement de l’Univers. En fait, cette théorie circule déjà depuis un bon moment dans la sphère scientifique.

Le Big Bounce ou grand rebond, incarnerait désormais le passage ou transition de notre Univers. Au final, on oublie désormais la thèse du ¨début et de la fin¨de notre Univers. Ces concepts deviendraient caduques. Notre Monde aurait donc toujours existé. Difficile à croire? Tout à fait d’accord! Si je l’expliquais autrement, je dirais plutôt que la phase du Big Bang ou Big Bounce n’est qu’une étape avant de passer à la seconde. Vous comprendrez ici que je simplifie au maximum.

Même la relativité d’Einstein est mise à mal. Du moins dans la manière que nous la comprenons aujourd’hui. Cette nouvelle approche m’amène à revoir tout le concept de la cosmologie actuelle. L’existence probable de ¨multivers¨reliés entre eux m’apparaît soudainement encore plus crédible.

Si vous le voulez bien, laissez-moi vous imager ma vision. Les hommes ont commencé à comprendre que la Terre était ronde lorsque la navigation a pris son essor. Lorsque nous regardons quitter un navire, nous voyons disparaître peu à peu le vaisseau. La coque s’évanouit en premier puis les voiles et enfin le fanion est la dernière pièce à être vue de loin. Au retour de celui-ci, le même stratagème s’observe mais à l’inverse cette fois.

Si l’on transpose mon exemple au Big Bang, il y a apparition d’une forte concentration d’étoiles, de galaxies et autres corps célestes pour enfin disparaître au loin. Comme si on observait un cycle. Comme si notre Univers était courbe, comme notre bonne vieille planète telle qu’elle est apparue aux navigateurs jadis.

La possibilité d’un passage ou d’une espèce de transformation du Cosmos associée à l’existence de multivers rend tout à coup notre propre existence bien différente. Pour plusieurs, tout ce qui nous entoure n’est qu’illusion. Nous incluant. Aïe! Je sens que je vais en perdre encore d’autres là! Avec en prime, la notion du temps qui n’existe pas également et nous voilà assurés d’une place certaine en thérapie!

Il sera intéressant de suivre les prochaines découvertes sur ce sujet. Car vous aurez compris qu’il y a révolution au détour. Ce ne sera pas seulement la science qui sera en cause mais aussi la philosophie.

Pour ma part, j’adhère complètement à cette nouvelle approche du Big Bounce.

Et vous? Qu’en pensez-vous? Partagez-moi votre opinion. Il sera intéressant d’échanger sur plusieurs visions entre nous.

 

 

Publicités

Aller-simple pour Mars : l’ultime voyage

Aller-simple pour Mars : la sélection des Terriens intéressés commence dans trois mois…

Voir sur: bigbrowser.blog.lemonde.fr

La sélection des Terriens pour se rendre sur Mars et débuter la colonisation de celle-ci débutera bientôt. Quelque chose d’irréel m’agace dans cette aventure.
 
Pourquoi coloniser Mars alors que l’homme n’y a pas mis les pieds encore ? Il me semble que notre exploration spatiale n’est pas encore à ce stade. Et pourquoi la colonisation de cette planète ? Pour la polluer à son tour ? Qui sera intéressé à abandonner famille, amis et tout le tra la la pour se faire kamikaze ? Pour la postérité ? Il y a quelque chose qui m’échappe là.
 
Un voyage vers Mars prendra huit mois pour un aller simple. Aucune possibilité de retour pour ces personnes qui feront sans nul doute, un sacrifice de leur vie. Qu’avons-nous à gagner à nous installer là-bas ? Un projet minier ? Alors, comment ferait-on pour envoyer ce minerai sur Terre ?
 
Philosophiquement, je m’oppose à tout projet de colonisation humaine sur d’autres planètes. Nous ne savons pas encore bien comprendre la nôtre et surtout la respecter. Déjà, des milliers de tonnes de détritus orbitent notre Terre et constituent une menace constante pour les satellites et l’ISS. Sans compter le jour où ceux-ci rentrent dans l’atmosphère et s’écrasent on ne sait où.
 
 
 
J’ai peine à croire à ce projet avec la technologie connue à ce jour. Je continue à croire que l’Homme ne refera pas les mêmes bêtises.
 
N’avons-nous rien appris des colonisations passées ?

Physicists Find Evidence That The Universe Is A ‘Giant Brain’

 Science News

The idea of the universe as a ‘giant brain’ has been proposed by scientists – and science fiction writers – for decades. But now physicists say there may be some evidence that it’s actually true.

See on www.huffingtonpost.co.uk

En cosmologie, nous entrons dans une ère nouvelle. Depuis quelque temps déjà, plusieurs documentations émanant de scientifiques reconnus et crédibles mettent en relief une nouvelle approche de la configuration de l’Univers. Nous sommes dans une époque palpitante pour notre compréhension du cosmos.
Souvenez-vous récemment que quelques chercheurs dévoilaient leur présomption d’univers parallèles. Je ne raconte nullement ici un épisode captivant de la série Fringe. Loin de là. Pourtant… Nous n’en sommes pas si loin. Je me souviens lors de mes discussions avec mon fils lorsqu’il était enfant et que les nombreux « pourquoi » me déroutaient parfois, une conversation porta sur la nature même de l’Univers. Je lui partageai ma façon de voir: imagine un instant une immense ballon dans lequel tout ce que tu connais de l’Univers soit inclus, arbres, minerai, humains, végétaux, animaux. Imagine aussi que chacune de ces choses soient en symbiose et qu’ils sont interreliées, interdépendantes les unes des autres. Nous dépendons de notre environnement et celui-ci de nous.
À lire ces nouvelles parutions de la science, je me retrempe dans ces notions que j’expliquais à mon fils. Et je me mets à rêver si tout cela était possible…

Nous ne sommes pas seuls dans l’Univers – (Science et Vie août 2012)

Unanimes ! Les scientifiques s’entendent maintenant sur un point précis : il existe bel et bien d’autres Terre dans l’Univers. Des planètes habitables où la vie y est possible. Qui plus est, des milliards de Terre possédant les caractéristiques inhérentes à la vie. Récemment, on découvrait la première planète ressemblant à notre Maison bleue. Voilà que depuis, des centaines s’y ont ajoutées.
Il n’y a pas si longtemps, le doute subsistait encore quant à la possibilité de vie extraterrestre. Qu’est-ce qui a changé ? Plusieurs arguments viennent étayer cette recherche notamment la découverte de vie animale dans des milieux aussi hostiles qu’improbables que le pergélisol ou les abîmes océaniques. Dans l’article de Science et Vie du mois d’août, cinq arguments étoffent cette théorie. Les scientifiques s’entendent là-dessus.
En ce qui me concerne, je ne veux pas commenter les chiffres. Des milliards ? Des centaines ou des milliers ? Est-ce si important ? L’importance à mon avis réside plutôt sur l’existence de vie extraterrestre. Remarquez bien qu’ici je ne parle pas de soucoupes volantes ni de petits bonhommes verts. Nenni. Selon moi, mathématiquement parlant, il m’était impossible de croire que nous étions seuls. Impossible. Je ne remets pas en question la possibilité d’avoir déjà été visité par une autre civilisation. Possible. Certains textes anciens laissent songeur. Néanmoins, cette nouvelle vision du cosmos vient relancer la volonté d’entrer en communication avec d’autres existences vivantes.
Mais qu’arrivera-t-il maintenant que l’on sait ou du moins croit que nous ne sommes pas seuls ? Dans la vie de tous les jours, quel impact aura cette nouvelle ? De l’espoir ? De la peur peut-être ? Quelle chance avons-nous de découvrir cette vie potentielle de notre vivant ? Infime à mon avis. Mais cela remet en perspective pour moi l’immensité du l’Univers et ses secrets. J’adhère aux mondes parallèles, à cette croyance que d’autres univers coexistent à nos côtés. Et si la réponse se trouvait de ce côté ?
Et vous que croyez-vous ?

http://www.science-et-vie.com/